Violent symbolique

Violent symbolique

Et nous, en tant qu’acteurs engagés dans l’action humanitaire ?

Devons-nous questionner les convictions religieuses, les convictions politiques, les origines sociales des personnes que nous rencontrons, avant de proposer une aide, pour autant qu’elle soit utile ?

Devons-nous conditionner à un autre impératif que celui d’aider nos actions, et les adapter aux convictions de la personne…

Facebook